Où sont-ils ?

Dimanche, octobre 10th, 2010

 pris ici http://jbesset.blogspot.com

Excellent dimanche a vous toutes et tous.

En communion de prière

(suite…)

Aujourd’hui l’Evangile !

Samedi, février 27th, 2010

L’aujourd’hui de Dieu pour nous tous. Augustins de l’Assomption, AA, Aujourd’hui Autrement ?

(suite…)

Manqué… !

Samedi, janvier 30th, 2010

 

Et voici une petite médiation en musique avec l’Evangile de demain. Un rendez-vous ! Le rendez-vous se joue là ! Ne le manquons pas ! Pas cette fois ! 

(suite…)

Sainte Famille…

Samedi, décembre 26th, 2009

famille

Sainte famille. Des rêves romantiques et bourgeois ? Un papa une maman et des enfants bien sages ?

Si c’est cela votre image de la Sainte famille, vous serez sans cesse malheureux en vous cognant encore et encore contre la réalité qui est toute autre. Mais d’où viennent ces rêves d’un idéal qui voudrait que la famille soit un lieu de bonheur et de béatitudes parfaite ? Ces désirs de perfections « zero defaut » ne viennent sans doute pas de Dieu !

La famille aujourd’hui est souvent « mono parentale », « recomposée », « déplacée »,… bien sur il y a tout de même des familles qui tentent de vivre selon un idéal chrétien, sincère et profond (tant qu’il n’est pas un mur d’apparences), et c’est essentiel et bon de pouvoir compter sur ce modèle familial qui est sans doute ce qui est le plus épanouissant pour qui veut vivre de l’Evangile. Mais qui est sans aucun doute une grâce reçue du Seigneur avec le réalisme de s’accepter en vérité et non selon des projections de perfection.

Cela dit, si nous ne vivons pas à la perfection ce modèle dans notre quotidien, cela ne signifie nullement que notre famille serait « ratée », certainement pas ! Car notre famille a le mérite « d’être notre famille » et non pas une famille projetée et idéalisée, et cela c’est déjà pas mal pour l’équilibre de tous ! C’est un bon début pour vivre selon l’Evangile non comme un acquis mais comme un chemin de confiance ouvert. Ce n’est pas la même chose !

D’ailleurs à bien regarder la famille de Nazareth, de l’extérieur et sans les lunettes de la foi on retrouve des points communs avec « nos réalités bancales » et ceci est bien plus apaisant qu’un rêve insupportable de perfection. Marie une jeune fille enceinte hors mariage, une rupture de fiançailles envisagée par celui qui vit la peine d’être trompé, des difficultés pour accoucher dans une ville inconnue, l’exil de la peur en Egypte, la peur du lendemain pour son enfant, la fugue d’un adolescent pendant 3 jours, les réponses compliquées de ce même adolescent à des parents désemparés… voila la VRAIE Sainte famille qui m’inspire et me donne de croire à un amour possible, un amour fragile une confiance à entretenir… tout le reste n’est que romance au gout sucré et désincarné.

Voici également votre méditation du dimanche.

(suite…)