Aujourd’hui l’Evangile !

L’aujourd’hui de Dieu pour nous tous. Augustins de l’Assomption, AA, Aujourd’hui Autrement ?

Un appel pour aujourd’hui

La première lecture nous plonge dans

l’histoire du peuple d’Israël et l’apprentissage

de la loi du Seigneur, pour le peuple

qui devient celui choisi par Dieu. Le peuple

se trouvant dans le désert apprend à connaître

son Dieu. Le terme « aujourd’hui », répété trois

fois, rythme ce texte. Il peut être un appel à la

conversion dès aujourd’hui.

Dans l’évangile, nous pouvons voir tout au

long du chapitre 5 comme Jésus apprend à ses

disciples le nouveau commandement : celui

d’amour, qui dépasse toute frontière, race ou

religion. C’est un « aujourd’hui » pour nous

aider à dépasser tout ce qui peut nous séparer

de nos frères, de nos voisins… Jésus nous

demande de les aimer dès maintenant, comme

il nous a aimés. Ainsi, nous serons reconnus

comme ses disciples.

Le Carême peut être pour nous ce que le désert

ou la montagne était pour le peuple d’Israël

ou les disciples. Un lieu, un moment particulier

où ils sont appelés à la conversion, où Dieu

prend son temps pour changer radicalement

notre coeur de pierre en coeur de chair.

Le père Emmanuel d’Alzon, fondateur des

Assomptionnistes, a donné comme devise à la

congrégation qu’il a fondée « Que ton règne

vienne ». Une devise que chacun peut s’approprier

encore aujourd’hui. Le Carême s’y

prête bien. _

Iulian Andrei,

assomptionniste

en communauté à Lille,

France

TROUVER SA VOCATION AVEC LES ASSOMPTIONNISTES ?

« Viens et vois! » Cet appel, l’Assomption a été, il y a plus de 30 ans, la première congrégation en

France à oser le lancer à des jeunes, allant jusqu’à partager avec eux la vie de ses communautés.

Aujourd’hui, foyers ou communauté d’accueil et de discernement permettent à des jeunes étudiants

et à des jeunes professionnels d’approfondir leur foi à travers une vie de partage, d’amitié, de prière

et de service…Véritables « écoles de vie », pareilles propositions invitent chaque jeune à chercher

et donner un sens à sa vie pour fonder toute son existence sur le Christ. « La foi ne résulte pas d’un

choix éthique, mais d’un événement, d’une rencontre qui donne à une vie son orientation décisive » disait

Benoît XVI dans l’introduction à sa première encyclique. En proposant la vie communautaire à des

jeunes, l’Assomption actualise le charisme de son fondateur en cherchant à créer l’événement qui

leur permettra de rencontrer toujours plus le Christ, de grandir dans l’amitié avec lui et d’oeuvrer

pour que vienne son règne.

27/02/2010

Comments are closed.