Aujourd’hui l’Evangile, notre justice

Plus d’une semaine déjà que nous parcourons le temps du carême… où en sommes nous de notre marche avec l’Evangile ?

Notre justice

«La perfection n’est pas de ce monde »,

et « le mieux est l’ennemi du bien ».

Pourtant, nous recevons aujourd’hui l’appel

exigeant à un surpassement : « Si votre

justice ne surpasse pas celle des scribes et

des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le

royaume des cieux. » Je ne crois pas que

Jésus nous appelle à un effort surhumain.

S’il nous inquiète sans doute, il nous montre

cependant le lieu où nous allons apprendre

notre justice.

L’évangile nous invite à nous réconcilier

d’abord avec notre frère. Nous connaissons

aussi ces versets du prophète Isaïe :

« Renvoyer libre l’opprimé, partager ton

pain avec l’affamé, ramener chez toi le pauvre

des rues, couvrir celui que tu vois nu,

c’est ta propre chair que tu ne fuis plus.

Alors, devant toi marchera ta justice. »

(Is 58, 6-8.) Je pense que c’est plutôt là que

se joue la justice. Jésus nous montre celui qui

pique ou blesse notre vie : « notre adversaire

». Le don de Dieu – nos vies fragiles –

peut déborder en espérance de paix ou en

gestes de réconciliation. Notre justice est

dans ce don.

Frère Régis Grosperrin,

assomptionniste

en communauté à Toulouse,

France

QUE FONT LES ASSOMPTIONNISTES À TRAVERS LE MONDE?
L’Orient chrétien, c’est-à-dire le monde des Églises orthodoxes, les passionne. Ils sont ainsi présents
à Moscou, Bucarest, Plovdiv (Bulgarie), Jérusalem ou Istambul. La mission les pousse à voir toujours
plus loin. Tout récemment, ils sont partis fonder au Viêtnam, aux Philippines et au Togo pour semettre
au service de la jeunesse de ces pays, mais aussi des populations les plus pauvres. Bâtisseurs de
sanctuaires en Argentine ou au Chili, ils ont aussi rénové ou reconstruit, pour les humaniser, des prisons
au Congo et àMadagascar. Ils travaillent dans le domaine de l’éducation et de la formation. Sans cesse,
ils privilégient les actions à portée sociale pour changer les coeurs, les mentalités, la société. La clef
de voûte qui unifie leur vie est résumée par cette invitation que leur offre leur règle de vie : « Se porter
là où Dieu est menacé dans l’homme et l’homme menacé comme image de Dieu » !

QUE FONT LES ASSOMPTIONNISTES À TRAVERS LE MONDE?L’Orient chrétien, c’est-à-dire le monde des Églises orthodoxes, les passionne. Ils sont ainsi présentsà Moscou, Bucarest, Plovdiv (Bulgarie), Jérusalem ou Istambul. La mission les pousse à voir toujoursplus loin. Tout récemment, ils sont partis fonder au Viêtnam, aux Philippines et au Togo pour semettreau service de la jeunesse de ces pays, mais aussi des populations les plus pauvres. Bâtisseurs desanctuaires en Argentine ou au Chili, ils ont aussi rénové ou reconstruit, pour les humaniser, des prisonsau Congo et àMadagascar. Ils travaillent dans le domaine de l’éducation et de la formation. Sans cesse,ils privilégient les actions à portée sociale pour changer les coeurs, les mentalités, la société. La clefde voûte qui unifie leur vie est résumée par cette invitation que leur offre leur règle de vie : « Se porterlà où Dieu est menacé dans l’homme et l’homme menacé comme image de Dieu » !

26/02/2010

Comments are closed.