Ninive… qui ?

Voici la méditation de ce jour

Un Dieu étonnant et déroutant

À quelle conversion Jésus m’appelle-t-il

aujourd’hui ? Pour moi, qui sont les gens

de Ninive? Ces personnes à qui je n’accorde

pas ma foi, ces personnes dont je ne crois pas

la conversion possible? Celles que j’exclus

de mon cercle, de mon clan, de ma race_ de

ma chapelle et de mon église.

Et si c’étaient elles qui m’indiquaient un

chemin vers Dieu? Et si c’étaient elles qui

me parlaient de Dieu?

Car Dieu est étonnant. Son passage dans

ma vie est déroutant. Il aime tellement parler

par les autres, ceux qui me paraissent

étrangers ou différents.

Qui est alors le Jonas de ma vie ? Qui est

ma reine de Saba ? Riche ou pauvre, puissant

ou faible, proche ou lointain, le Seigneur

se sert de multiples instruments pour me

faire signe et parler de lui. C’est sa Parole –

si riche en ce temps de Carême – qui me

permet de découvrir celui qui est plus grand

que Jonas et que Salomon, celui qui

m’indique la voie de la vie et du bonheur.

Seigneur, donne-moi la simplicité des païens

de Ninive, pour écouter ta Parole et les

personnes que tu mets sur ma route : elles

me parlent de toi.

Père Bernard Holzer,

assomptionniste

en communauté à Manille,

Philippines


ASSOMPTIONNISTES : FILS SPIRITUELS DU PÈRE EMMANUEL D’ALZON

Le père Emmanuel d’Alzon, fondateur des Assomptionnistes fut un passionné de Jésus Christ. Sa

passion, transmise à ses frères demeure vive encore aujourd’hui. La devise qu’il choisit pour sa

congrégation est symbolisée par les lettres « A. R. T. » :

Adveniat regnuum tuum. Que ton règne vienne !

Avec pugnacité, ses fils spirituels veulent témoigner à temps et contretemps du Christ, chemin de

vie et de vérité. D’où qu’ils viennent, les Assomptionnistes ont toujours privilégié la vie

communautaire : leur quotidien est de vivre, prier, aimer et agir comme des frères. Appelés par le

Christ, ils sont envoyés par lui pour servir leurs frères en annonçant la Bonne Nouvelle, témoigner

de la miséricorde du Père et servir l’Église. Comme le dit saint Paul, auquel le père d’Alzon emprunte

sa devise personnelle, ils revêtent le Christ pour faire leur ses sentiments, ses paroles, ses actions.

24/02/2010

2 Réponses pour “Ninive… qui ?”

  1. Redigé par SOLEIL:

    se convertir, changer son attitude face aux autres.
    Etre à leur écoute et voir en eux , à travers eux la présence du SEIGNEUR..Magnifique programme, pourtant si dur à appliquer, par nos aversions, nos préjugés, nos peurs aussi, face à l’inconnu, à cet inconnu.
    Pourtant DIEU ne nous dit donc pas
    J’étais en cet homme la, et vous ne m’avez pas secouru.

    Ce temps de carême est vraiment propice à s’interroger, sur ses conduites.
    Certes, tout ne sera pas résolu, mais il restera toujours quelque chose qui
    nous interpellera et petit à petit, nous saurons mieux vivre en frères.
    Et encore en famille être à l’écoute de son conjoint, de ses enfants, et
    aussi sur son lieu de travail être à l’écoute de ses collègues

    Bonne mission, et bonne chance à vous Père HOLZER .
    Encore bravo Père SEBASTIEN pour votre blog qui ammène la réflexion, et permet de lire différents avis.

    Bonsoir à tous.
    .

  2. Redigé par Gabrielle:

    Je vous encourage à lire le livre de Frère André (Portes Ouvertes) sur Jonas et Ninive. C’est très encourageant, facile à lire (il s’agit de 39 petites méditations à partir du livre de Jonas dans l’Ancien Testament, à lire une par jour). vous pouvez le trouver sur le site de Portes ouvertes (www.portesouvertes.fr).
    merci pour votre message également!
    bonne mission père Sebastien !

    Gabrielle